Tout ce qu’il faut savoir sur la création d’un site Internet

Confier son projet de création de site internet à un professionnel du web s’avère indispensable pour une réalisation de qualité. Confier la réalisation d’un site à un amateur, c’est prendre un énorme risque à la fois pour votre projet et pour l’image de votre entreprise.
Le prestataire professionnel réalise un devis en fonction de votre cahier des charges. Il s’engage à vous fournir un travail :

  • compatible avec tous les navigateurs,
  • respectueux des standards web,
  • conforme aux conventions de votre charte graphique,
  • avec une ergonomie optimisée : navigation, accessibilité, utilisabilité),
  • garantissant le référencement naturel : structure, mots-clés,
  • dans les délais convenus.

Vous pouvez faire une demande de devis de création de site internet en ligne pour trouver l’agence web qui répondra à ces exigences.

Des agences web et des indépendants peuvent vous accompagner dans la création de votre site internet. Cependant pour une étude détaillée, vous devez passer par l’élaboration d’un cahier des charges (comment élaborer un cahier des charges).

Votre réseau professionnel peut également vous donner les références d’une agence web. Dans tous les cas, il convient de consulter le site de ce prestataire ainsi que ses références pour s’assurer de son sérieux professionnel.

Il est parfois possible de retrouver les coordonnées d’une agence digitale sur un site qui vous plaît. Beaucoup de prestataires laissent leur lien en bas de page ou dans les crédits du site.

Vous pouvez rapidement et gratuitement accéder à notre service afin de demander des devis d’agences web.

La plupart des agences web proposent la réalisation d’un devis en passant directement par notre site. Vous pouvez également vérifier leur professionnalisme en consultant leur site et leurs réalisations. Préférez les devis détaillés pour une offre ajustée à vos besoins.

Si l’offre n’est pas apparente, il est toujours possible de contacter les agences par d’autres moyens :

  • laisser un message dans une rubrique “Contact”
  • récupérer leur adresse mail
  • les contacter par téléphone.

En réponse à votre demande de devis, votre interlocuteur vous informe sur les démarches à suivre. Le plus simple est de ne pas perdre de temps dans la recherche un par un de prestataires. Il existe de nombreux services pour consulter plusieurs prestataires en 2 clics.

Il existe 3 types d’hébergement :

  • hébergement mutualisé,
  • hébergement dédié,
  • hébergement gratuit.

Dans le cadre d’un site vitrine, l’hébergement mutualisé est, en principe, suffisant. L’hébergement est dit « mutualisé » car vous partagez l’utilisation du serveur avec d’autres sites.

L’hébergement dédié a l’avantage indéniable de consacrer un serveur réservé pour votre site. Vous avez ainsi un trafic sans risque de ralentissements dus à d’autres sites. La contrepartie est un budget beaucoup plus conséquent à prendre en compte.

L’hébergement gratuit est très fortement déconseillé pour un site web professionnel. Il n’offre pas assez de garanties de débit et de maintenance en cas de pannes.

Le choix du prestataire chargé de la création de votre site internet repose sur divers critères : budget disponible, complexité du projet…

3 avantages de l’agence web :

  • complémentarité et spécialisation des intervenants,
  • nombreuses références,
  • sites sur modèles (fonctionnement déjà validé).

3 avantages du prestataire indépendant :

  • interlocuteur unique,
  • site « sur mesure » (souplesse),
  • tarifs non soumis à une grille (négociables).

En résumé les agences web sont plus aptes à répondre à des projets d’une certaine envergure nécessitant l’intervention de plusieurs experts.

Le prestataire indépendant peut, quant à lui, répondre à un projet plus abordable pour de petites structures. Il est souvent spécialisé dans un domaine : graphisme, animation, intégration, développement…

Le référencement donne à votre site internet la chance d’être visible. Tout le travail de création de site n’a de sens que si les internautes peuvent y accéder.

Il y a un effet « boule de neige » qui crée la popularité d’un site et qui l’alimente. Mais avant de pouvoir en profiter, il faut déjà être trouvé sur la toile.

Il est crucial d’être repéré en bonne place dans les moteurs de recherche, c’est-à-dire dans les premières lignes de la première page de résultats. Le recours à des mots-clés pertinents vous permettra de devancer vos concurrents.

Sans l’appui du référencement, il est nécessaire d’être recommandé par d’autres sites (intégrant des liens vers votre url) ou par du bouche-à-oreille.

Le nom de domaine de votre site internet doit être simple à retenir.

Les problèmes d’accès à votre site internet relèvent de la compétence de votre hébergeur. De votre côté, il vous faut veiller à optimiser vos pages pour qu’elles soient rapides à charger.

Normalement, toutes les fonctionnalités doivent être testées avant la mise en ligne. Il n’y a donc pas de raison d’avoir des incidents (bugs) lors de la consultation de votre site par les internautes.

Votre prestataire doit vous fournir des outils d’administration simples et efficaces. Cette possibilité directe d’interagir sur votre site doit répondre à vos besoins en termes de mises à jour.

Certaines agences web vous proposent des abonnements pour la maintenance de votre site. Soyez vigilants sur les conditions de mise à jour et les tarifs proposés.

Avoir un site internet pour sa société présente plusieurs intérêts : support de communication, démonstration de votre professionnalisme, réponse à la concurrence…
Avant de vous lancer, posez-vous les questions essentielles à la création d’un site internet :

  • combien coûte la création d’un site internet ?
  • quel prestataire choisir pour concevoir et réaliser mon site ?
  • combien de temps prévoir pour la mise en ligne et la maintenance du site ?
  • faut-il embaucher quelqu’un ?
  • quelle est la cible de mon site internet ? (définir des profils type)
  • quels sont mes objectifs ?
  • mon investissement est-il rentable ?
  • comment les internautes vont-ils découvrir mon site ?

Les réponses à ces questions initiales constituent une première ébauche de votre cahier des charges.

Il existe un temps incompressible de réservation du nom de domaine et d’accès au serveur par l’hébergement. L’accès au site demande en général au moins 48 heures.

Dans le cas d’un site vitrine, la mise en ligne peut être rapide. Comptez 1 à 2 semaines si vous optez pour un modèle prédéfini. Le délai peut être plus important si vous tenez à avoir un site sur mesure avec des outils personnalisés.

Pour un site e-commerce, le délai est plus long : 1 mois minimum. Le temps de réalisation est lié à la complexité des fonctionnalités. Si vous choisissez un modèle personnalisé, la phase de développement influera sur la date de livraison.

Prenez en compte votre temps dédié à alimenter le contenu initial et à trouver les ressources humaines nécessaires : formation d’un collaborateur en place, embauche d’une nouvelle recrue dédiée au projet.

Les internautes et les moteurs de recherche aiment voir un site actualisé fréquemment.

Pour un site vitrine, comptez au moins une actualisation par mois. Si vous avez un système d’actualités datées, veillez à ce que la dernière news ne soit pas trop ancienne.

Les sites à plus forte fréquentation ou à vocation commerciale (e-commerce) doivent, quant à eux, actualiser leur contenu le plus souvent possible :

  • proposer de nouvelles offres,
  • informer avec un maximum de réactivité,
  • fournir du contenu de qualité pour être référencé et devenir une référence,
  • devancer vos concurrents,
  • démontrer votre dynamisme.

Les mises à jour sont aussi conditionnées par le temps et le personnel dédiés à cette tâche.

L’apparition d’un site dans les premiers liens d’un moteur de recherche peut prendre des semaines, voire des mois. Le référencement payant peut accélérer le processus grâce à des liens sponsorisés.
Le référencement payant permet d’être immédiatement visible en haut ou à droite de la page de recherche. Vous devez établir une liste de mots clés sur lesquels vous souhaitez voir apparaître votre lien. Vous êtes facturé uniquement si l’internaute clique sur votre lien.
L’achat de liens sponsorisés dépend directement de la fréquence de recherche des mots clés par les internautes.
Si vous n’avez pas d’urgence de fréquentation du site, essayez d’optimiser votre référencement naturel avant d’investir dans cette option.

La traduction du contenu textuel de votre site peut s’avérer être un atout pour convaincre une cible étrangère. Tout dépend du rayonnement de votre entreprise et de vos clients potentiels.

La version traduite de votre site doit apparaître clairement sur votre page d’accueil. Elle peut, par exemple, être représentée par un drapeau correspondant à la langue. En principe, vous n’avez pas à retoucher votre mise en page ni votre charte graphique pour rester cohérent.

La qualité de traduction est un argument de vente pour votre internaute étranger :

  • choisissez un professionnel qualifié avec des références reconnues,
  • faites vérifier vos traductions par un utilisateur dont c’est la langue natale,

Attention, une traduction automatisée est perçue comme un élément contre-productif.

Le contenu textuel est normalement à la charge du client. En effet, il est le mieux placé pour parler de son produit.

Cependant, si votre budget vous le permet, le contenu en texte peut être délégué à des agences ou à des rédacteurs indépendants. Ceux-ci vous donnent les garanties de qualité suivantes :

  • orthographe, syntaxe et grammaire irréprochables,
  • optimisation de l’agencement des mots-clés pour le référencement naturel,
  • vocabulaire accessible et expression synthétique pour convaincre rapidement l’internaute.

Dans tous les cas, votre prestataire doit vous fournir les outils d’administration de gestion de contenu nécessaires pour remplir et mettre à jour facilement votre contenu.

Les animations attirent l’œil et facilitent l’interactivité. Cependant, quelle que soit la technologie adoptée, elles sont encore un frein au référencement (indexation du contenu difficile voire impossible pour les robots des moteurs de recherche).

Les fonctions codées en Javascript sont de plus en plus fréquemment utilisées pour améliorer l’interactivité de l’internaute. Il peut être employé pour effectuer de petites animations telles que des glissements progressifs, des ouvertures de fenêtres, des visualisations de galeries photos…

La technologie Flash est principalement employée dans le cadre de formats publicitaires ou pour des sites artistiques. Elle permet des animations beaucoup plus abouties que le Javascript.

En dehors de ces cadres d’activités, si vous optez pour des animations Flash, gardez à l’esprit les points suivants :

  • le nombre d’animations par page est très limité : 1 à 2 maximum,
  • répétitivité très espacée : plusieurs secondes pour une animation en boucle,
  • discrétion : l’animation reste décorative et ne gêne pas la consultation du contenu,
  • une solution classique de remplacement doit être proposée, surtout pour la navigation.
Retour en haut